Les actualités de la prévention

Le burn out : comment le prendre en charge

Le burn out ou syndrome d’épuisement au travail affecte de nombreux travailleurs. Détecté rapidement il peut être pris en charge de manière efficace avant d’envisager un retour au travail.

Quels sont les symptômes du burn out ?

Le burn out syndrome a été décrit initialement chez les individus impliqués professionnellement auprès d’autrui. Il comporte 3 symptômes :

  • L’épuisement émotionnel, cet épuisement se caractérise par une perte de motivation et d’entrain au travail et une sensation que tout est difficile voire insurmontable.
  • La réduction de l’accomplissement personnel. La personne soignante quand, il s’agit par exemple d’un médecin, s’évalue négativement, se trouve incompétente et sans utilité pour ses patients. Diminuant ainsi l’estime qu’il a de lui-même en tant que professionnel et supportant donc moins les efforts qu’il doit faire pour surmonter son épuisement.
  • C’est la tendance à dépersonnaliser les personnes avec lesquelles on a des rapports professionnels, et quand on est médecin c’est avec les patients, qui sont vus de manières impersonnelles, négatives, détachées voire cynique.

Quelle organisation pour la prise en charge du burn out ?

Pour être le plus efficace possible la prise en charge du burn out doit s’organiser en plusieurs étapes : le repos, la reconstruction identitaire, la renaissance du désir de travailler et aide à la reprise du travail sont les objectifs du rétablissement.

Les modalités de la prise en charge et de traitement sont évaluées au cas par cas selon la gravité des symptômes.

Arrêt de travail et médicaments

En cas d’épuisement professionnel, le médecin prescrit dans un premier temps un arrêt de travail. Les arrêts pour burn out sont de durées variables. Déterminés au cas par cas. D’autre part la prescription de médicaments antidépresseurs n’est pas systématique mais peut être envisagé dans certaines situations les plus sévères en association avec une psychothérapie.

Relaxation

La relaxation peut être indiquée dans la prise en charge d’un burn out pour réduire le stress et l’anxiété. Il est possible d’avoir recours à des techniques à d’autres techniques telle que la sophrologie et de pratiquer des exercices de respiration. Des cures de Thalassothérapie et d’Hydrothérapie peuvent également s’avérer efficace en cas de burn out.

Conseils

La pratique régulière d’un sport peut s’avérer utile dans la prise en charge du burn out pour réduire les symptômes de stress et récupérer. Au même titre que le repos ou la relaxation. Chacun peut choisir l’activité qui lui convient le mieux en fonction de ses préférences : sport collectif, individuel, exercices à pratiquer chez soi ou à l’extérieur.

 

 

Plus d’articles :

Le Document Unique : à quoi sert-il ?

Souvent le Document unique d’évaluation des risques professionnels est vécu comme une obligation réglementaire à laquelle il faut se conformer afin d’éviter une sanction. Mais le DUERP n’est pas seulement une obligation, c’est aussi un outil essentiel dans la mise en place d’une démarche de prévention.

Prévention : les 10 commandements du directeur d’EHPAD

Les actualités de la prévention En tant que pilote de la démarche de prévention au sein de votre établissement, votre rôle dans la réussite de votre projet est incontournable. Si la majeure partie du travail opérationnel sera réalisée au quotidien par votre animateur...