Droit à la déconnexion, pourquoi, pour qui ?

27 Fév, 2019

Vous faites partie des personnes qui travaillent connectées sur leur ordinateur ou leur smartphone ? Votre métier comprend la gestion de mails, d’appels ou de SMS ? Vous avez des difficultés pour vous déconnecter une fois le bureau quitté ? Alors, vous avez besoin d’un guide de bonnes pratiques du droit à la déconnexion !

Qu’est-ce que le droit à la déconnexion ?

Le 1er janvier 2017 entrait en vigueur un droit à la déconnexion au sein de la « Loi Travail ». Cette loi prévoit la mise en place de dispositifs de régulation de l’utilisation des outils numériques en vue d’assurer le respect des temps de repos et de congé.

 

Pourquoi utiliser le droit à la déconnexion ?

Préserver sa vie personnelle et familiale

La première raison est la multiplication de l’utilisation des outils informatiques en entreprise. Elle conduit à l’envahissement progressif de la vie personnelle par les activités professionnelles. Le souci est que votre boîte mail est connectée à tous vos appareils et reste accessible 24h/24h et 7j/7j ! De même lorsque vous avez quitté le bureau.

Alors quand votre smartphone sonne le soir ou le week-end, c’est tentant de jeter un coup d’œil pour voir ce que vous avez reçu. Non ?
Oui ! Car l’être humain est avant tout curieux de voir « pour qui » il est important !
Bien évidemment sa curiosité et son enthousiasme s’envolent bien vite quand il s’aperçoit que ce ne sont ni ses amis ou sa famille qui lui envoient un message. Mais que c’est un collègue ou toute autre personne qui lui transmet du travail alors qu’il est en repos !

Protéger sa santé

Sachez que le cerveau humain est un organe qui en fonctionnement consomme énormément d’énergie. Pour s’économiser, il va préférer traiter l’information tout de suite plutôt que de faire l’effort de retenir celle-ci jusqu’au moment où vous serez de nouveau au bureau pour la traiter.
Garder en mémoire une information ou une tâche en suspens est très désagréable pour votre cerveau. En plus de consommer votre énergie, cela crée une tension mentale.

Alors, si vous le pouvez, désactivez toutes les notifications concernant votre activité professionnelle sur votre smartphone et votre ordinateur. Ensuite, autorisez-vous à être en repos pour vous détendre et profiter de votre vie !  Vous êtes déjà la majorité de votre temps au travail alors vous méritez ces quelques heures de détente et ces week-ends de relâche.
Donc, oui pour consulter votre boîte mail personnelle sur vos moments de détente. Mais uniquement celle-là !

Prévenir l’épuisement professionnel

Le droit à la déconnexion a été écrit pour alerter les entreprises et prévenir les risques psychosociaux. En effet, rester connecté empêche une réelle coupure entre vie professionnelle et vie privée (Lien pour consulter l’article : Savoir concilier vie professionnelle et vie privée). Ce qui entraîne un manque de récupération et par conséquent une accumulation de stress, de fatigue mentale et physique pouvant aller jusqu’au burn-out.

Se respecter soi-même, un choix à chaque instant

Un choix s’offre à vous face à ce monde numérique. D’un côté, être en relation avec qui que ce soit dans la minute, et d’un autre, être sollicité avec toujours de nouvelles informations.

Il est prouvé qu’être constamment sollicité que ce soit visuellement ou auditivement fatigue le cerveau qui a trop d’informations a traiter en même temps.

Parfois, il est utile de  vous autoriser à ne rien faire et à couper avec toute technologie connectée pour vous ressourcer et prendre soin de vous. Il n’appartient qu’à vous de vous respecter et de vous faire passer en priorité face au travail.
Vous êtes en vie pour vivre avant tout et non pour la passer à travailler !

 

En France, quelles protections pour le droit à la déconnexion ?

Droit à la déconnexion et jurisprudence

Plusieurs personnes ont été en justice pour défendre leur droit. Il a notamment été considéré comme du harcèlement moral un management oppressant avec d’incessantes sollicitations en dehors des horaires de travail. En effet, dans certains cas, il a même pu être reconnu comme une astreinte déguisée ou des heures supplémentaires non rémunérées le fait d’être régulièrement sollicité en dehors des horaires de travail. 

Sachez que devant la croissance des burn-out, le droit à la déconnexion est devenu une obligation réglementaire pour toute entreprise de plus de 50 salariés.

Droit à la déconnexion et code du travail

Il va sans dire qu’il est fortement conseillé aux entreprises de moins de 50 salariés d’annexer une charte au règlement intérieur pour s’inscrire dans la prévention des risques psychosociaux et dans le respect du droit à la déconnexion.  Pour rappel, l’employeur a l’obligation d’assurer la sécurité et de protéger la santé physique et mentale des salariés (art. L4121-1 code du travail). Pour en savoir plus sur les formations sur la prévention des risques psychosociaux, cliquez ici.

Plus d’articles :

Les bienfaits des vacances sur le travail

Quels bienfaits les vancances ont-elles sur votre productivité ? Comment bien préparer ses vacances au travail ? Comment prolonger “l’effet vacances” après son retour ?

Personne âgée et communication

L’isolement social est un mal qui touche un grand nombre de personnes âgées. Une des causes principales de cet isolement provient de la méthode de communication employée souvent inadéquate.

Être un bon manager aujourd’hui

C’est quoi être un bon manager ? Quelles sont les qualités et compétences requises pour bien manager ? En effet, un bon manager obtient des équipes plus performantes

Manager une démarche QVT (2/3)

Deuxième partie de l’article : “Manager une démarche QVT”. Une nouvelle approche importante du job de manager est aussi de savoir prendre du recul.