Savoir concilier vie professionnelle et vie privée

8 Jan, 2019

pAujourd’hui, bien plus qu’il y a 40 ans, le défi des travailleurs est de réussir à trouver l’équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle. Face à des journées de plus en plus chargées, il est facile de faire déborder sa vie professionnelle sur la sphère privée. Ce déséquilibre se constate d’autant plus dans les activités de travail prenant en charge l’humain ou dans les postes à responsabilité.

Pourtant, les conséquences d’un déséquilibre entre vie privée et vie professionnelle sont connus. On retrouve stress, fatigue ou surmenage, culpabilité, diminution de l’estime de soi et rapports aux autres tendus. Ou encore l’épuisement mental, physique, émotionnel et la perte d’efficacité.

Alors, comment faire pour ne pas sacrifier votre propre santé physique, émotionnelle et mentale pour le travail ? Comment protéger sa vie privée quand on travaille beaucoup ? Comment trouver l’équilibre pour vous épanouir et avoir encore de l’énergie pour vous et votre famille ?

 

Se sentir bien pour allier vie professionnelle et vie personnelle.

« Quand je me respecte, je suis plus efficace au travail ». Rappelez-vous, la première règle que l’on apprend en secourisme : en cas de problème, sauvez votre vie en premier pour pouvoir venir en aide et secourir les autres ensuite ! Cela paraît évident dans ce contexte.

Pourtant en les transposant sur votre vie professionnelle il est facile de comprendre que si vous vous oubliez et faites passer le travail avant vous, vous allez en subir les conséquences. Vous allez alors rapidement passer du bien-être et de la motivation au mal-être physique, émotionnel et/ou psychique et à la démotivation.

Quand vous prenez soin de vous, vous prenez aussi soin de votre vie professionnelle. Vous prenez soin par extension de vos clients, patients, résidents ou usagers à qui vous rendez un service.

Alors n’hésitez pas à faire des pauses régulières dans votre travail pour vous détendre et relâcher votre attention et vos muscles. Pensez également à la micro-sieste après votre déjeuner pour bien repartir l’après-midi. Notez qu’il existe des moyens pour vous d’être sensibilisé à la prévention des risques psychosociaux sur votre lieu de travail. Découvrez-les ici.

 

Vie privée, vie professionnelle, comment trouver le bon équilibre ? 

  • Anticipez votre agenda et votre organisation.

Pour éviter de laisser empiéter votre vie professionnelle sur votre vie de famille, il est important d’organiser votre agenda professionnel et personnel. Savoir hiérarchiser les tâches par priorité est indispensable pour ne pas se retrouver dans l’urgence au dernier moment. La hiérarchisation des tâches permet également de savoir quelles tâches vous vous attribuez et quelles tâches peuvent être faites par quelqu’un d’autre. C’est ce qu’on appelle le principe de subsidiarité.

Savoir déléguer certaines tâches quand cela est possible permet aussi de vous consacrer à l’essentiel de votre travail et de gagner du temps. Planifiez des « temps perso plaisir » le soir ou les jours de repos, pour vous faire plaisir, pour votre bien-être, pour vous reposer, pour aller voir un spectacle, pour profiter de votre famille ou de vos amis. Cela permet de préserver l’équilibre vie personnelle / vie professionnelle tout en vous rechargeant en énergie.

Pensez-y, vous avez droit à la déconnexion pour ne pas mettre votre vie privée en danger (Lien vers l’article : Le droit à la déconnexion, pourquoi, pour qui ?). Donc interdisez-vous de répondre aux mails ou autres sollicitations une fois chez vous ! Il est important de cloisonner les temps de travail et les temps personnels.

  • Listez vos tâches sur papier.

Écrivez les tâches que vous avez à faire sur une liste, car quand une tâche sera effectuée, vous aurez le plaisir de la rayer. Cela semble bête ? Les dernières recherches en neuro-sciences ont prouvé que le fait de rayer sur du papier, chaque chose réalisée permet une fois la journée finie de vous rendre compte de tout ce que vous avez fait. Et par la même occasion de vous féliciter du travail accompli.

Le cerveau est un organe sensitif et sensoriel, il a besoin d’allier la pensée à la matérialisation concrète. Ainsi, rayer dans votre tête n’est pas suffisant. Il faut y adjoindre le geste pour que la tâche disparaisse de votre charge mentale. C’est bon pour le moral et la motivation !

 

Comment articuler sa vie professionnelle sans se laisser déborder ?

Prévoir des « temps tampons » avant la fin de la journée. En effet, cela évite de finir toujours en retard car la dernière tâche a pris plus de temps que prévu ou pire de partir sans avoir réussi à finir ce que vous avez commencé. Là encore des chercheurs ont démontré que si vous arrêtiez une tâche alors qu’elle n’est pas terminée, votre cerveau garderait la tâche en suspens. Cela créerait une charge mentale constante jusqu’au moment où vous finiriez cette tâche. Un travail suspendu ou entrecoupé empêche donc un relâchement cérébral et une détente totale.

Ce « temps tampon » ne peut être que de 30 minutes et dédié à des petites tâches prenant peu de temps et demandant peu de sollicitation physique et/ou mentale. Cela tout en permettant une certaine souplesse pour finir à l’heure en fin de journée.

Cela paraît anodin, mais finir votre journée à l’heure à laquelle vous l’avez prévu vous permettra de ne pas mélanger vie professionnelle et vie de famille.

 

Comment poser des limites dans votre vie professionnelle et savoir dire NON ?

Poser des limites et ne pas tout accepter est un apprentissage nécessaire pour préserver sa santé et sa vie personnelle. Vous n’êtes pas une machine et vous avez besoin de vous respecter même au travail !

Par exemple, lorsque votre manager ou un client vous sollicite pour faire une tâche imprévue. Vous avez le droit de la refuser ou du moins de la négocier (date ou heure limite d’exécution, report ou annulation d’une autre tâche moins urgente…) pour que cette nouvelle tâche puisse s’intégrer au mieux à votre organisation et à votre agenda sans vous sentir surchargé.

Tout accepter sans exprimer ce que cela vous fait ou les conséquences que ça a sur le reste de votre vie professionnelle, c’est oublier que vous êtes un être humain avec un corps. Le corps va avec les émotions et le mental qui planifie les tâches de votre journée.

Oser dire NON à une situation que l’on vous demande au travail, c’est oser dire OUI à votre bien-être et à votre épanouissement sur le long terme. Cela permet aussi de renforcer votre QVT et de prévenir l’épuisement. Dire NON ne vous empêche pas de proposer une autre solution alternative gagnant-gagnant pour votre vie privée et pour le travail. Vous dites NON aux conditions d’exécution et pas NON à la tâche ou la mission à réaliser.

 

Conclusion

Votre vie professionnelle constitue une part importante de votre temps. Et c’est pour cela qu’il est important d’optimiser la qualité de votre vie au travail. Comme vous l’avez vu, il est possible de mettre en place beaucoup de petites choses en autonomie pour préserver votre vie privée ainsi que votre santé physique, émotionnelle et mentale. En outre, ces astuces seront de véritables atouts pour définir une frontière entre votre vie privée et votre vie professionnelle. Prendre soin de vous et de votre bien-être, c’est aussi respecter le travail que vous faites tout en étant plus efficace.

Vous souhaitez bénéficier de conseils, de méthodologies sur la prévention des risques psychosociaux sur votre lieu de travail ? Ou bien faire un point sur vos besoins en formation pour 2019 ? Alors, contactez-nous!

 

Plus d’articles :

Stress professionnel et vie de famille

Comment ne pas laisser déborder son stress professionnel sur sa vie de famille ? Après une journée de travail chargée, il est normal que de vouloir rentrer chez soi pour se détendre.

Comment conserver l’attention des stagiaires ?

Réussir à capter l’attention des stagiaires est l’un des enjeux majeurs pour tout formateur qui se respecte. Comment maintenir actif mentalement les stagiaires sur une ou plusieurs journées de formation sans lassitude ?

L’espace de travail, comment l’optimiser ?

Pour que votre bureau devienne non seulement un espace opérationnel où vous êtes efficace mais aussi un lieu où vous vous sentez à l’aise, il est important de réunir certains critères.

Comment Manager une Démarche QVT?

Pourquoi malgré des investissements importants le ressenti du bien-être ne progresse pas chez les collaborateurs ? Et donc, comment manager une démarche de QVT pérenne sur le long terme ?