Être un bon manager aujourd’hui

15 Mai, 2019

C’est quoi être un bon manager ?
Quelles sont les qualités et compétences requises pour bien manager ?

Il est dorénavant évident que la qualité du management est de loin ce qui impacte le plus la performance des employés et leur bien-être dans l’entreprise.
En effet, un bon manager obtient des équipes plus performantes, plus fidèles et avec un meilleur état d’esprit que les autres.

 

1/ Être un bon manager d’équipe

Faire le point sur les compétences déjà acquises et celles à développer permet d’affecter des actions en fonction des compétences des employés.
De plus, un bon manager s’intéresse à la progression de chacun dans son équipe. C’est pourquoi, il se doit d’accompagner chacun individuellement dans son évolution par une écoute active, par des formations… Cet accompagnement nécessite donc de connaître ses collaborateurs et pas seulement au niveau professionnel !

De même, un bon manager d’équipe favorise le principe de l’effort commun pour permettre la coopération et l’entraide au sein de l’équipe.

 

2/ Être bon communiquant et à l’écoute

Cela paraît évident, et pourtant, combien de problèmes dans l’organisation découlent d’une mauvaise communication ?
Un bon manager sait prendre la parole, mais il sait aussi et surtout écouter. Savoir écouter un collaborateur c’est savoir discerner les faits concrets et observables dans tout ce qu’il peut vous dire de subjectif (interprétations, jugements…). C’est pourquoi le manager se doit d’acquérir des compétences en communication afin de favoriser une excellence relationnelle.
Une bonne communication favorise une bonne relation, facilitant par voie de conséquence la résolution des problématiques rencontrées.

Une bonne pratique de manager d’équipe est de consacrer un temps imparti chaque semaine pour être disponible.
De même, un bon manager sera vigilant à ce que l’information circule bien à double sens et facilement, que ce soit entre la direction et les équipes ou au sein de l’équipe elle-même. Pour cela, il favorisera la mise en place de procédures à suivre.

 

3/ Motiver et encourager

C’est un des défis du manager : garder et entretenir la motivation de ses collaborateurs à venir travailler !
Il est dorénavant incontestable que le salaire seul ne constitue pas un levier suffisamment important pour que les employés restent motivés. Alors que faire ?
Tout être humain a besoin de donner du sens au service qu’il rend, tout comme il a besoin d’être reconnu pour ses actions.
C’est notamment sur ces points que le manager va pouvoir agir. Il va donc être nécessaire d’encourager et de valoriser par des feed-back positifs chacun des collaborateurs. Cela de manière individuelle afin de permettre le sentiment de reconnaissance pour chacun. Et en parallèle collectivement pour créer la cohésion d’équipe.
Par ailleurs, un bon manager fédère autour d’objectifs communs et fait confiance à l’équipe pour les atteindre en leur accordant une liberté d’action bien déterminée et cadrée.

 

4/ Un bon manager sait déléguer

Pour pouvoir bien déléguer, un manager se doit tout d’abord d’identifier à qui déléguer quelle tâche. En effet, pour déléguer correctement il faut prendre en compte le collaborateur en déterminant son aptitude à exécuter la tâche, sa charge de travail actuelle (il est inutile de surchargé un collaborateur) et surtout a motivation et l’envie qui l’anime dans l’exécution de la dite tâche. Dans cette démarche, il est essentiel de rester communiquant et d’informer le reste de l’équipe de l’action mise en place et quelles sont ses nouvelles responsabilités du collaborateur.

De même, un manager qui délègue efficacement se rendra disponible pour accompagner et soutenir le collaborateur dans sa nouvelle tâche. Un suivi est fortement conseillé. Cela permettra au collaborateur et au manager d’évaluer le bon déroulement du processus de délégation. Pour ce faire nous vous conseillons d’établir en amont des objectifs clairs et précis avec le collaborateur. Ensuite, vous pouvez demander un reporting régulier, avec des petits briefs hebdomadaires par exemple. Enfin, en aval du processus de délégation, mettre en relation les résultats obtenus et les objectifs fixés.

Savoir déléguer efficacement cela s’apprend, nous vous proposons un accompagnement sur cette thématique. 

 

5/ Encadrer l’équipe

Donner un cadre est essentiel en entreprise ! Pourquoi ? Pour permettre de responsabiliser et d’autonomiser chacun sur le travail qu’il a à effectuer.
Un manager ne doit pas avoir peur de poser des processus précis et des cadres clairs.
Savoir recadrer (en privé seulement et sans jugement sur la personne) le comportement lorsque cela est nécessaire est une des compétences délicate et pourtant nécessaire pour le bon fonctionnement de l’entreprise. La communication se doit être exemplaire à ce moment là pour ne pas détruire par la suite la cohésion de l’équipe !
Encadrer l’équipe c’est aussi accueillir les nouveaux collaborateurs et les aider dans leur intégration.

 

6/ Faire preuve d’exemplarité

Un bon manager est investi dans son travail et conscient de son rôle de manager. Ainsi il est responsable de ses propres comportements, de sa communication et de sa posture envers ses collaborateurs. Car l’équipe va lui renvoyer par systémie son propre reflet comme un miroir. Il paraît évident que si un manager ne dit pas bonjour ou ne relève que les points négatifs à son équipe, cet état d’esprit risque de « contaminer » aussi l’équipe !
C’est pourquoi un manager qui veut le meilleur pour ses collaborateurs n’abusera pas de son pouvoir et de son autorité, mais reconnaîtra plutôt ses erreurs et saura se remettre en question pour évoluer.

 

7/ Prendre de la hauteur

Il est fondamental pour un manager de prendre soin de lui et de sa qualité de vie au travail. Pourquoi ? Pour pouvoir être en capacité de se détacher des multiples tâches quotidiennes (on pourrait dire : sortir la tête du guidon) afin d’avoir une vision d’ensemble plus globale. C’est ce qui lui permet d’anticiper les enjeux et problématiques futurs de l’équipe.
Prendre de la hauteur signifie aussi redonner du sens au travail, c’est à dire porter et partager les valeurs de l’entreprise et du service.

 

8/ Être juste

Un management juste permet d’éviter de se mettre à dos son équipe et de créer une mauvaise ambiance relationnelle ! C’est aussi simple que cela. Autant dire que les conséquences peuvent être désastreuses : non coopération, démotivation, individualisme, conflits, absentéisme, turn-over…
Alors comment être un manager juste ? C’est avant tout être courageux dans ses actions et être authentique dans sa communication. C’est aussi faire preuve d’équité et d’impartialité. Et c’est surtout maîtriser l’excellence relationnelle avec ses collaborateurs (cf lien formation). 

Pour conclure, un bon manager d’équipe se doit d’avoir de bonnes compétences relationnelles pour obtenir les meilleurs résultats et une bonne ambiance au sein de son équipe. Sans relation et sans échanges ouverts, il n’y a pas ou peu de coopération possible au travail.

Un manager qui prend soin de ses collaborateurs et de sa relation avec eux en utilisant les 8 compétences essentielles vues ci-dessus verra d’énormes bénéfices au niveau organisationnel et opérationnel.


Pour en savoir plus sur les formations manager : Cliquez ici 

Plus d’articles :

Manager une démarche QVT (2/3)

Deuxième partie de l’article : “Manager une démarche QVT”. Une nouvelle approche importante du job de manager est aussi de savoir prendre du recul.

Stress professionnel et vie de famille

Comment ne pas laisser déborder son stress professionnel sur sa vie de famille ? Après une journée de travail chargée, il est normal que de vouloir rentrer chez soi pour se détendre.

Comment conserver l’attention des stagiaires ?

Réussir à capter l’attention des stagiaires est l’un des enjeux majeurs pour tout formateur qui se respecte. Comment maintenir actif mentalement les stagiaires sur une ou plusieurs journées de formation sans lassitude ?